Les effets de la chaleur extrême sur la santé physique

Quels effets la chaleur produit-elle sur la santé ?

Chez l’adulte

Certains symptômes doivent être surveillés de près. Si une dégradation dans l’état de la personne se fait voir, il faut alors consulter un pharmacien ou appeler Info-Santé 811.

  • Maux de tête
  • Petits boutons rouges sur la peau (boutons de chaleur)
  • Déshydratation :
    • Peau sèche
    • Soif prononcée
    • Pouls et respiration rapides
    • Diminution du besoin d’uriner
    • Urine foncée
  • Malaise généralisé et épuisement ou fatigue inhabituelle
  • Enflure des mains, pieds et chevilles
  • Chez l’enfant et le bébé

    L’état de santé d’un jeune enfant peut se détériorer rapidement. Dans le doute, appelez Info-Santé 811. Une consultation médicale est souvent nécessaire.

    • Maux de tête
    • Yeux creux, cernés
    • Peau, lèvres ou bouche sèches
    • Peau pâle ou rouge (couleur anormale)
    • Difficulté à respirer
    • Vomissements et diarrhée
    • Somnolence, sommeil prolongé, difficulté à se réveiller
    • Irritabilité, confusion, agitation inhabituelle
    • Urine foncée en moins grande quantité
    • Température de plus de 38,5 °C (101,3 °F) (thermomètre rectal), ou de plus de 37,5 °C (99,5 °F) (thermomètre buccal)

ATTENTION!

D’autres symptômes sont plus graves et nécessitent l’intervention d’un professionnel de la santé à l’intérieur de 2 heures.

  • Coup de chaleur
    • Température de plus de 39,5 °C (103,1 °F)
    • Malaise généralisé
    • Étourdissements ou vertiges
    • Paroles confuses, illogiques
    • Comportement bizarre ou agressif
    • Peau sèche, rouge et chaude, ou pâle et froide
  • Difficulté à respirer
  • Perte de conscience
  • Convulsions
  • Dégradation de l’état de conscience
    • Comportement inhabituel
    • Confusion
    • Agitation
    • Hallucinations
    • Absence de réaction aux stimuli

Informations tirées du site quebec.ca

Quand les risques sont-ils plus élevés ?

Certains facteurs font augmenter le risque de malaises dus à la chaleur :

  • La chaleur perdure plusieurs jours.
  • Un taux d’humidité élevé.
  • Un vent faible ou inexistant.
  • Des températures nocturnes élevées.
  • Des températures élevées tôt ou tard dans la saison, alors que le corps n’y est pas acclimaté.
  • Les grandes villes, où la température ressentie est plus élevée qu’à la campagne.

Qui est le plus à risque ?

Certaines personnes sont plus à risque de développer des complications à la suite d’une exposition à la chaleur extrême.

  • Les enfants de moins de 5 ans et les bébés.
  • Les personnes âgées de 85 ans et plus.
  • Les personnes en perte d’autonomie.
  • Les femmes enceintes.
  • Les personnes en surpoids, en mauvaise condition physique, souffrant de maladies chroniques ou de problèmes graves de santé mentale.
  • Les personnes avec des problèmes de consommation de drogue ou d’alcool, ou prenant des médicaments pouvant aggraver les effets de la chaleur.
  • Les personnes n’ayant pas accès à des endroits frais ou climatisés, ou faisant de l’activité physique intense à l’extérieur, ou dans des endroits mal ventilés.
  • Les personnes travaillant dans des endroits où beaucoup de chaleur est dégagée, comme les fonderies, exerçant un métier exigeant physiquement, ou travaillant à l’extérieur au soleil.

La relation entre la chaleur et la santé mentale

L’effet de la chaleur sur la santé mentale

Les études montrent que les vagues de chaleur ont un impact sur :

  • Le manque de concentration
  • La violence et l’agressivité
  • Le manque de sommeil
  • La dépression
  • L’abus de substances
  • Le manque d’énergie

L’agressivité, l’irritabilité et la température interne

Certains chercheurs attribuent l’agressivité à la température interne.

Les sentiments de frustration viennent de l’intérieur et causent une augmentation de la température interne du corps. Les gens luttant déjà pour contrôler leur chaleur externe, ils éprouvent alors plus de difficulté à contrôler leur état interne.

L’incapacité à se rafraîchir enclenche un état « d’attaque ou de fuite ». Cet état se traduit de deux façons; soit la personne se bat contre la menace, soit elle la fuit à tout prix. Puisque la personne ne peut pas fuir la chaleur intense, elle se met en mode « attaque » et devient agressive, essayant de combattre ce malaise causé par la chaleur.

Une étude effectué par Craig A. Anderson et Matt DeLisi en 2011 a déterminé la corrélation entre la chaleur et l’irritabilité, ou l’agressivité chez les gens. Ils ont comparé les données du FBI concernant les crimes violents et non violents datant de 1950 à 2008 avec les températures annuelles moyennes de ces mêmes années. Ils ont noté que le nombre de crimes violents augmentait avec les températures chaudes. Ils ont estimé qu’une augmentation moyenne de la température moyenne de 1 °C provoquerait une augmentation de 6 % de crimes violents, ce qui se traduit, aux États-Unis seulement, en 25 000 agressions sérieuses ou mortelles de plus par an.

Dans les thérapies pour maîtriser la colère, les enseignants montrent, entre autres, comment régulariser la température interne par la respiration et des exercices de relaxation, ce qui permet aux gens de mieux gérer leur comportement agressif.

La chaleur et le manque de sommeil

Tard en après-midi et durant la soirée, le corps commence à produire moins de chaleur interne.

La chaleur existante est poussée dans les extrémités, puis est relâchée du corps. Ce processus a pour but de réduire la température du corps, ce qui, à son tour, amène la fatigue, puis le sommeil.

La température corporelle reste basse durant la nuit et commence à remonter tôt le matin, vous préparant à vous réveiller. Lors de vagues de chaleur, le corps éprouve plus de difficulté à se départir de sa chaleur interne, ce qui entraîne des troubles d’insomnie ou une mauvaise qualité de sommeil.

Le manque de sommeil influe sur l’humeur et le comportement des gens. Il peut mener à l’apparition de symptômes de dépression, qui peuvent causer l’agressivité, le manque de concentration et le manque d’énergie.

Pour plus d’information à ce sujet, consultez le site psychologytoday.com (site anglais seulement).

L’effet boule de neige des vagues de chaleur

Une recherche effectuée par Connor Y. H. Wu, Benjamin F. Zaitchik et Julia M. Gohlke démontre la relation entre les vagues de chaleur et le nombre d’accidents de voiture. Les résultats de la recherche démontrent une augmentation de 3,4 % des accidents de voiture fatals lors de vagues de chaleur.

Les vagues de chaleur apportent des troubles de sommeil, ce qui cause la fatigue et la somnolence, ce qui entraîne des temps de réaction plus lents.

Le National Highway Traffic Safety Administration aux États-Unis estime qu’au moins 100 000 collisions par an sont causées par la fatigue. Bien sûr, ce ne sont pas tous les cas qui sont causés par les vagues de chaleur, mais le risque est plus présent lorsque les températures sont élevées.

Le but ici n’est pas de jeter tout le blâme sur les vagues de chaleur. Par contre, les vagues de chaleur créent un contexte propice à l’augmentation d’altercations violentes, d’accidents, de maladies causées par la chaleur, d’aggravation de conditions préexistantes et plus encore.

Comment gérer les vagues de chaleur ?

Dû au réchauffement de la planète, les vagues de chaleur n’iront qu’en augmentant. Comment y survivre ? Voici quelques astuces pour vous y aider. Assurez-vous d’avoir l’œil sur vos enfants et de prendre les devants pour les aider à passer au travers des vagues de chaleur.

Rafraîchissez-vous

  • Cherchez les endroits frais ou climatisés et fréquentez-les aussi souvent que possible.
  • Plusieurs fois dans la journée, mouillez votre peau à l’aide d’une serviette trempée dans l’eau fraîche.
  • Prenez une douche tiède autant de fois que nécessaire.

Protégez-vous

  • Portez des vêtements légers.
  • Portez des chapeaux à larges bords.
  • Réduisez les efforts physiques.
  • Limitez les activités extérieures lorsque la chaleur est plus intense.
  • Ne laissez jamais un enfant seul dans une voiture ou dans une pièce mal ventilée.

Hydratez-vous

  • Buvez beaucoup d’eau, tout au long de la journée.
  • Évitez l’alcool, qui produit un effet déshydratant.

Contrôlez du mieux que vous pouvez la température intérieure

  • Fermez les rideaux et les stores lorsque le soleil plombe.
  • Ouvrez les fenêtres la nuit pour ventiler la maison si la température descend.
  • Faites fonctionner les ventilateurs et l’air climatisé pendant la journée pour garder votre demeure à une température confortable, particulièrement dans les chambres à coucher.

MST est une entreprise québécoise qui vend, installe et entretien des airs climatisés et des thermopompes. Contactez-nous pour trouver l’appareil adéquat qui vous permettra d’être confortable dans votre maison lors de la prochaine vague de chaleur.

En suivant les astuces trouvées dans cet article et avec un appareil de climatisation adapté à votre demeure, vous serez bien équipé pour passer à travers toute vague de chaleur qui peut survenir.

*Document à titre informatif seulement. Référez-vous à un professionnel de la santé pour tout doute concernant votre santé physique ou mentale.